@rtist-Cerise B-Dinant

Cerise B-Dinant

 

 

Autodidacte, ma peinture est née quelque part de l‘autre côté de l’imagination là où les mains obéissent plus aux pinceaux qu’aux certitudes quotidiennes

Le goût pour la couleur et le dessin me vient dès l’enfance mais c’est vraiment à partir de l’âge de 30 ans que j’entreprends avec l’aide de professeurs, l’apprentissage des différentes techniques de l’aquarelle, de l’huile, du pastel sec et de l’acrylique.

Pour tout ce qui est abstrait, j’ai une préférence pour l’acrylique, peinture à l’eau sans odeur et à séchage rapide, et qui me permet aussi, contrairement à l’huile, d’y adjoindre des mortiers ou objets comme des perles ou morceaux de tissus, papier en marouflage.

Alors que pour tous mes portraits j’utilise la peinture à l’huile. L’avantage est son séchage lent, ce qui me permet de prendre le temps nécessaire pour bien mélanger mes couleurs, et de travailler mon sujet durant plusieurs jours jusqu’à obtention du rendu voulu.

Je peins seule dans mon atelier et souvent en musique, autre inséparable amie de ma vie qui m'aide à accéder aux chemins de l'imaginaire.

Mes sources d'inspiration sont multiples, je cultive l'éclectisme. Mes supports sont la toile et le bois parfois.

Je travaille en « lâcher prise ».  Peindre correspond pour moi à une nécessité intérieure, ma peinture se veut onirique, symbolique, mystérieuse. Les couleurs jaillissent d’un enchevêtrement de signes et de formes.

Je provoque au départ de chaque tableau quelque chose d’imprévu qui trouve un écho sensible chez moi (réminiscence, émotion).  J’aime cette part d’inconnu.

Mes toiles ne sont s pas préméditées, le sujet s’impose à moi sans que je le décide. Je peins ce que je ressens, l’invisible, l’impalpable, sans notion de temps.

Ne cherchez pas de sujets dans mes œuvres, mes peintures ont de multiples langages et portent de multiples messages, au spectateur de le découvrir ou de le construire.